Visite du jardin du Pota’DJé le 23 mai

Le Pota’Djé fête sa première année !

A cette occasion, j’organise une petite après-midi portes ouvertes, le samedi 23 mai à 16h. Vous êtes tous les bienvenus. Au programme, visite des jardins et de la serre, stand avec les légumes de saison et dégustation de bières locales à la fin de la visite.

Les plus festifs d’entre vous pourront rester profiter des animations proposées en soirée par la brasserie des faux semblables (qui se situe sur le même site que le Pota’Djé) : barbecue, crêpes, bières, concerts, et bonne humeur. Possibilité de camper sur place.

11149596_829172310470333_5641767740260461814_oPetit aperçu de l’ambiance des concerts à la ferme :

10489751_766525043367781_3516503565943199056_n

10418870_766673283352957_1850378310545643103_n

La prochaine vente à la ferme aura lieu le samedi 9 mai de 9h à 12h. Par la suite, le Pota’Djé reprendra ses habitudes avec les ventes du vendredi, de 15h à 19h..

Réouverture de printemps

Les premiers légumes de printemps sont arrivés au menu salades, choux, poireaux, épinards, blettes et œufs.

Les prochaines ventes auront lieux les samedis 2 et 9 mai entre 9 h et midi merci à tout ceux qui ont répondu au petit sondage. Par la suite les ventes serons les vendredis entre 15 h et 19 h.

Avec Tristan et Lisa, stagiaires du Centre de Formation aux Métiers de la Montagne de Thônes (74), en renfort durant les deux dernières semaines.

Un programme chargé: plantation d’oignons et de salades, semi (carottes, betteraves, aubergines, courgettes, tomates, fraises, courges, tournesols, potimarrons, soucis)

DSC_0329

Installation de la nouvelle irrigation sous la serre (goutte à goutte), travail quotidien avec Titan (binage, montage de buttes, travail du sol),

Binage de l’ail au Pota’DJé

DSC_0439

DSC_0357

désherbage, préparation des planches pour les tomates avec paillage et travail sur le potentiel de biodiversité (comptage de vers de terre, invertébrés du sol, observation de l’avifaune).

DSC_0499

DSC_0497

semi d’engrais vers sur les abords de la serre.

DSC_0652

 

A bientôt au Pota’DJé..

Le jardin se réveille

C’est le printemps, les jours rallongent, les oiseaux chantent … Sous le regard attentif de Django, le jardin se réveille :

P1200778

Les premiers insectes installent leur résidence d’été.

Le sol commence à se réchauffer, ce qui me permets de le travailler avec Titou.

P1200797 from le pota’djé on Vimeo.

 

Les poules se sont mises à pondre de bons œufs avec l’arrivé des beaux jours.

Les semis sont à l’abri des souris (grâce à une « version modernisée » des Jardins suspendus de Babylone)

P1200784

Les oignions, ails, échalotes sont semés ; les salades, fenouils, épinards, et blettes ont plantés ; sous la serre les petits pois, pommes de terre nouvelles, courgettes et carottes poussent : la saison s’annonce à merveille !P1200755

Les ventes vont reprendre à la fin du mois d’avril. Afin de déterminer la date de reprise, voici un petit sondage (qui concerne les WE du 1er et 8 mai). Cela me permettra de m’adapter au mieux à vos disponibilités. Merci de bien vouloir y répondre avant le lundi 20/04/15.

Lien du sondage : http://doodle.com/d2eqm7fwnugv7dhf

 .

Le semoir EBRA

$(KGrHqR,!qIFEj6ehwQEBRKjQTjhK!~~60_57

Depuis le début au Pota’DJé nous utilisons le semoir de marque EBRA (Entreprise Beauvais et Robin Angers), ce semoir (nous) m’a été prêté par les copains de l‘asinerie du dauphiné , merci à eux.

 

P1000636

Ce semoir est un semoir manuel à poussé, à entrainement directe par la roue avant. Des pignons (sur la roue avant et sur l’axe d’engrenage) permettent de régler l’espacement entre les graines, suivant ce tableau :

ebra7

Différents disques distributeurs peuvent être utilisés suivant le type de graine. Il existe aussi une ribambelle de disque distributeur suivant le type de graine (les disques sont toujours disponible sur le site EBRA ).

P1000638

La liste des différents disques est disponible ici.

Ces semoirs sont difficiles d’utilisation, il y a beaucoup de réglages à faire, mais une fois apprivoiser ils marchent tous seul….

Le notre nous a rendue bien des services…

On peut encore en trouver quelques uns au fond des granges ou sur le Bon Coin… Si cela vous intéresse ouvrez l’oeil.

010_002.

L’hiver arrive

Le vent souffle sur les collines de Saint Victor de Cessieu, il amène avec lui les nuages et emportent les feuilles d’automnes. Les récoltes sont rentrées et les légumes d’hiver  (choux, poireaux, mâche, épinards et tout ces beaux et bons légumes qui ne craignent pas le gel) pointent le bout de leurs feuilles.

P1000643

Rangement du râteaux

P1000637Le semoir de marque ebraP1000616Les poireaux

P1000627

Les BlettesP1000621

Les oignionsQDKrqDjango regarde la vie qui pousse.

Désormais, chaque rangée de légumes du Pota’Djé porte fiérement son petit nom de Kissbanker.

P1000521 P1000620 P1000519 P1000520 P1000517 P1000518 P1000515 P1000516 P1000514 P1000512 P1000513 P1000510 P1000511 P1000507.

Travaux d’autonne

L’automne arrive, les noix tombent, la chaleur aussi.

Au Pota’Djé je continue les grosses récoltes de carottes et de betteraves, et depuis deux semaines Tristan, stagiaire, m’aide dans mon travail.

Le choix des légumes s’élargit. Cette semaine, nous accueillons les premiers radis,  la mâche, les choux chinois, les choux raves et les épinards.

Sans oublier les pommes de terre, les  carottes,  les salades, les betteraves, les courges, les potimarrons, les oignons, les fenouils, les blettes et les poivrons.

Quelques photos prises par Tristan de Titan au travail.

P1000608Titan au travail dans la serreP1000596désherbage des blettes

P1000597P1000580Titan, Djé et Django

P1000599Tristan prépare les commandes pour la ruche qui dit oui

P1000605 from le pota’djé on Vimeo..

Ouverture des ventes de légumes au Pota’Djé

Le Pota’Djé est heureux de vous annoncer les premières vente de légumes. Au menu : pommes de terre nouvelles, bettraves, blettes, carottes, haricots, oignons, salades, mesclun, et aromatiques.

P1000311
Le stand du Pota’Djé lors du marché nocturne de Virieu sur Bourbre. 11/07/2014

 

Vous pouvez venir acheter des légumes à la ferme en me contactant :

cartevisite

 .

Des nouvelles du Poula’Djé

Bonjour à tous,

OBJECTIF ATTEINT !! Et même dépassé ! 101 % !! Merci, c’est grâce à vous !

Dès jeudi prochain, je me rend chez l’éleveur pour rencontrer ma mule ou mon cheval de travail. Et j’ai également pris contact avec un photographe pour réaliser les photos des contreparties.

Coté jardin, cela avance aussi, les graines de légumes sont commandées, les patates attendent d’être plantées, le terrain est labouré, une serre devrait arrivée sous peu … le poulailler , quant à lui, en est à sa phase terminale de construction.

Comme promis, un petit topo sur l’atelier poules pondeuses et le Poula’Djé :

L’élevage sera envisagé sur la base d’un poulailler et d’un parc mobile faciles à déplacer. Les parcs seront délimités par des filets électrifiés, tandis que la mobilité du poulailler sera permise par le traineau sur lequel il va être construit.

L’intérêt de cette mobilité est de pouvoir facilement déplacer les poules, d’un pré à une parcelle de légumes, dans l’objectif de désherber, lutter contre les maladies et les ravageurs pourvoyeurs de ces maladies, ou encore nettoyer les cultures en fin de cycle ; ceci tout en limitant le piétinement et en bénéficiant des déjections.

Le cahier des charges du Poula’Djé :

Un poulailler pratique, mobile, esthétique pour 50 poules pondeuses.

Après quelques hésitations, nous avons opté pour une ossature en métal et un habillage bois.

La mobilité se fera avec l’aide de patins en acier. Les pondoirs sont en mélèze et le reste de l’habillage bois est en sapin.

Le plan de départ :

Poulailler-jeremy-01_01-2

 

Le montage

 

Après avoir imaginé le projet et dessiné les plans en détail avec l’aide technique et pratique de mon père, nous avons pu débuter le montage.

Pour cela, je me suis installé dans son atelier, qui dispose également d’une petite forge. J’en profite pour remercier mes parents pour l’hébergement du chantier et l’aide logistique (conception, montage, soudure, plats cuisinés …)

 

Il a fallu, dans un premier temps, commander et acheminer les matériaux (métal, bois… ), avant de souder, une semaine durant, pour réaliser le traineau. Ensuite, il a été temps de travailler le bois : rabotage, coupage, biseautage … afin que celui-ci soit exploitable.

Le chantier, a, par la suite déménagé à St Victor de Cessieu, sur les terres du Pota’Djé. En effet, bien qu’il s’agisse d’un poulailler mobile, il était tout de même bien plus simple de le déplacer en pièce détachées, que de le transporter entièrement monté sur les routes de la Maurienne … !!

 

Les murs et le plancher sont désormais montés … reste 2-3 soudures à faire et le toit à mettre en place pour que les poules puissent découvrir leur nouveau nid douillet !!

 

Le Poula’Djé en photos :

P1110559

L’ossature en métal

 

P1110568

Deny à la soudure

 

 

P1110583

Le poulailler habillé de bois

 

2014-01-21_22.00.49

Les pondoirs.

La collection Printemps/Eté du Pota’Djé

Bonjour à tous,

La collecte progresse à vue d’œil : c’est fou déjà 75 % ! Sans parler des nombreux partages et, surtout de votre énorme soutien.

Encore merci à vous !!!

Le Pota’Djé est heureux de vous présenter en avant première sa collection Printemps/Eté 2014.

Effectivement, les outils du Pota’Djé ont été entièrement repeints ; ils attendent de pied ferme l’animal qui usera leur peinture.

Collection

Et c’est parti pour le défilé ! On commence par le plus petit : 

Le pousse-pousse ou houe maraichère :

Il s’agit d’un outil à traction humaine (et oui, y a pas que le cheval qui s’y colle !) qui peut être équipé de différents outils (butoir, lame oscillante …). Le pousse-pousse … se pousse (comme son nom l’indique !). Il permet un travail de précision de désherbage/sarclage tout en étant rapide d’utilisation.

Cet outil est en service depuis 2 siècles. A l’époque tous les maraîchers l’utilisaient puisque les désherbants chimiques n’existaient pas … et aujourd’hui les maraîchers bio l’utilisent donc toujours ! 

Poussepousse

Le cultivateur ou herse canadien :

Cet outils effectue un travail du sol superficiel, il permet une reprise de labour ou la destruction de mauvaises herbes. Ses dents flexibles lui confèrent un pouvoir de destruction des mottes de terre. Grâce à une roue de terrage, on peut régler la hauteur de ses dents, ce qui facilite son transport.

Canadien

La bineuse ou houe :

La bineuse est un outil réglable en profondeur et en largeur. Ces réglages lui permettent d’être un outil polyvalent pour biner les allées ou entre les légumes, c’est à dire ameublir et aérer la couche superficielle du sol entre les plantes. En brisant cette croûte qui se forme sous l’effet de l’arrosage et de la pluie la pénétration de l’eau dans le sol est facilitée. De plus, grâce au binage, les racines des plantes respirent mieux.
Bineuse

Le Bucher :

Le bucher est un porte outil suisse commercialisé dans les années 1950. Il dispose d’une multitude de réglages et surtout d‘une large gamme d’outils adaptables et réglables (ex : doigt bineur, disque, disque billonneur, herse étrille …). Il est donc multi-fonction et permet de gagner un temps précieux.

Bucher

Le Bucher possède également un système d’auto-conduite combinée. Il suffit de déplacer latéralement les mancherons pour que les roues prennent automatiquement la même direction. Ceci permet une correction rapide et efficace de tout écart de l’attelage, et donc un travail de sarclage précis à proximité immédiate des plantes.

Aebi-porte-outils-13

Schéma de passage du bucher

Les autres outils de la ferme  :

La charrue, utilisée pour le labour. Le labour permet de retourner la terre, pour l’ameublir et obtenir une base de travail pour la suite. En traction animale, le labour est dit agronomique : il ne dépasse pas 15 à 20 cm de profondeur.

Enfin, le Pota’Djé, disposeaussi de semoirs, utilisés pour les semis d’engrais vert et de légumes ; ainsi que d’unegamme de petits outils à main : binette, pioche, grelinette…

.